Moyen Âge, âge sombre, sites médiévaux et villes fortifiées gouvernées par des seigneurs et des princes
Accueil » Excursions journalières à thème » Moyen Âge un « âge sombre »?

Moyen Âge, âge sombre, sites médiévaux

Le Moyen Âge reconnu aussi comme les « âges sombres« , normalement placé dans une période inconnue, mais qui a vu la naissance des principales universités et la réalisation des plus importantes cathédrales gothiques.

Avec la fin de l’Empire Romain les permanentes invasions barbares ont forcé les gens à quitter les plaines pour se réfugier sur les hauteurs, où c’était plus facile de se défendre. Un phénomène appelé «embastillement» qui voit partout en Europe, au début du Xe siècle, une prolifération d’établissements fortifiées.

Souvent on réutilisait des sites que, pour leur position facilement défendable et avec une large visuelle, étaient déjà centre de « castellieri » , des fortifications de populations locales à l’époque pré-romaine.

Le bâtiment fortifié et la muraille du village

Le château indique, sans une règle spécifique, soit le bâtiment fortifié soit tout le village entouré par des murs, et même le village sans aucune fortification. En fait, le château est une sorte de caméléon qui s’origine et se développe avec des transformations permanantes pendant les différentes époques. Il est infiniment grand et intègre toute une ville ou il peut avoir des dimensions réduites, comme une maison, sans un mur d’enceinte ni des structures défensives spéciales, avec quelques ouvertures et une seule entrée bien défendue.

Les règles du château

Le château était, selon les cas, l’habitation du seigneur féodal, le centre administrative et politique du fief, le quartier de la garnison militaire: des fonctions souvent superposées sans aucune distinction. Le château reste le symbole incontesté du Moyen Age, bien que le terme est utilisé pour indiquer des forteresses datant bien plus tard. Dans la forme la plus commune du château « classique » avec de hautes tours, c’est celui développé approximativement de l’année 1000 à 1400. Mais la physionomie change complètement quand les armes à feu font leur apparition pendant les sièges aux forteresses.

Le sens de la tour

Pour s’installer de façon permanente dans un territoire et se défendre, l’homme a toujours fortifié les centres habités. Et il a créé un certain nombre de postes pour contrôler les routes d’accès périphérique, pour exiger des péages et surtout pour signaler en avance l’arrivée des ennemis potentiels.

Pour créer des structures stables d’observation, la tour a toujours représenté le meilleur compromis entre le coût et l’efficacité. Située sur un terrain élevé avec une grande visibilité, elle voyait les autres tours et, ensemble, elles crééaient une «chaîne» optique pour envoyer des messages vers les principales châteaux à travers la fumée pendant le jour, le feux pendant la nuit et les cloches pendant le brouillard. Souvent, pour les longues distances, on utilisait des pigeons voyageurs.

Dans chaque territoire on trouvait un systeme intégré assez complexe où les clochers et les maisons isolées n’étaient pas étrangers.

Le Château

De simple donjon avec une enceinte de dimensions minimales, le château aux formes plus complexes s’enrichie de plusieurs ordres d’enceinte de murailles, de fossés, des compartimentages successifs et plusieurs entrées. Au sujet du château, les synonymes abondent donc c’est utile de faire quelques distinctions:

Château: c’est l’ensemble architectural fortifié de la période médiévale, centre permanent ou temporaire du seigneur féodal ou d’une autorité reconnue;

Fortresse: synonyme de château, mais principalement utilisée pour définir des fortins dépourvus des corps résidentiels;

Manoir: au Moyen Âge c’est la maison patronal du seigneur féodal mineur, solide et ample, construite en position dominante au centre d’une surface terrière. Il diffère du château pour l’absence de tours et de structures fortifiées.

Seigneurs et princes

Autour du XIe siècle, au début du Moyen Âge central, commence le demi-millénaire dans lequel la civilisation italienne atteint son apogée: dans le Nord de l’Italie, il ya un développement des municipalités qui deviendront des seigneuries et des principautés, avec leurs cours et leurs intrigues, mais aussi avec leur splendide croissance culturelle qui a fait de l’Italie le coeur du Moyen Âge et de la Renaissance. Au Sud les Normands prennent la place des Arabes et des Byzantins, et créent un fort royaume qui ensuite passera dans les mains de la dynastie souabe, avec l’empereur Frédéric II. Il permettra d’améliorer encore l’état en le centralisant bureaucratiquement et sa cour sera le centre de la culture et terrain commun de traditions grecques, juives et arabes.

Dans ce chapitre, on rapportera des informations de familles les plus importantes dans un territoire divisé en 2 partis: les Guelfes (soutenant le pape) et les Gibelins (soutenant l’empereur du Saint Empire romain).

Dans le territoire impérial:
Della Torre, Visconti, Sforza, Della Scala, Gonzaga, Ezzelini, Da Carrara, Da Camino

Dans le territoire du pape:
Estensi, Da Polenta, Bentivoglio, Malatesta, Ordelaffi, Manfredi, Alidosi, Malatesta, Trinci, Varano, Gabrielli, Da Montefeltro, Baglioni

En Toscane:
De Medici

Dans notre section « Nos randonnées« , nous proposons des circuits privés avec des guides locaux. Et maintenant nous allons découvrir cette incroyable période de notre histoire par région:

Pin It on Pinterest

Shares
Share This