Accueil » Sainte Vierge de Saint Luc

Le Sanctuaire de la Sainte Vierge de Saint Luc

Sainte Vierge de Saint Luc, le Sanctuaire est un important site religieux de Bologne, une ville située la long de la Via Aemilia, en Émilie Romagne. Il s’élève au sommet d’une colline boisée, le « Colle della Guardia », et remonte au XIIe siècle, période du Moyen Âge. En 1433, l’église de la Madone de Saint Luc devient la destination des processions. Et pour cette raison, en 1481 ils commencent des travaux pour l’agrandir. L’intérieur du sanctuaire est en croix grecque, et le maître-autel conserve une icône byzantine. La Vierge et l’Enfant, qui attire depuis le XIIe siècle plusieurs croyants.

La procession de la Madone

Cependant, la tradition l’attribue à Luc l’évangéliste. Il semble qu’un pèlerin grec ait amené l’icône de Constantinople à Bologne. Donc, selon la vocation chrétienne, chaque année l’icône est montrée dans la cathédrale de Bologne. Et d’ici une procession se déplace avec l’icône de la Vierge jusqu’au sanctuaire de Saint Luc. Cet événement a lieu dans l’un des trois jours précédant l’Ascension.

La construction du portique

En 1674, ils commencent la construction du célèbre portique. Le plus long du monde avec ses 3,5 kilomètres (12454 pieds), ses 666 arches et une dénivellation de plus de 200 mètres. La structure du « Arco del Meloncello » lie le portique situé dans le secteur plat avec celui le long de la colline. C’est une oeuvre de Carlo Francesco Dotti du 1732. Ainsi que l’église actuelle avec sa forme elliptique qui remonte aux années 1723-57.

Le portique

Le portique est unique dans le monde entier pour sa longueur de près de quatre kilomètres (3796 m). Tout d’abord, il relie le sanctuaire à la ville. D’où il facilite la procession que chaque année depuis 1433 amène l’icône bizantine de la Vierge et l’Enfant au sanctuaire. Une procession qui a lieu pendant la semaine de l’Ascension. Pour ce qui concerne le portique, une collecte de fonds organisée par les citoyens de Bologne a financé les travaux de construction. Comme résultat, les arcades relient, sans interruption, la porte de Saragozza au sommet du « Colle della Guardia » (Col da la Garde). Sa réalisation a commencé en 1674 avec la construction de l’arche de Bonacorsi au niveau de la porte de Saragozza par l’architecte Gian Giacomo Monti.

De la plaine à la colline

Et cet architecte fait le projet final de la première étape du portique, celui construit dans le secteur plat. C’est un portique qui se présente avec sobriété et simplicité. Ensuite, Carlo Francesco Dotti le reprend à partir de la deuxième décennie du ‘700 en concevant la partie du côté vallonné. Laquelle est caractérisée par une variation dynamique des points visuels et de fuite. Jusqu’à la vision finale du Sanctuaire.

L’arche du Meloncello

L’arche du Meloncello, le long de la rue Saragozza, marque le début de la montée. Même cette oeuvre est de l’architecte Carlo Francesco Dotti, peut-être avec l’aide du scénographe Francesco Bibiena. Donc, il s’agit d’une construction en style baroque, où la circulation des piétons et des véhicules se déroule sans être perturbée.

Le sanctuaire

Carlo Francesco Dotti construit l’église actuelle entre 1723 et 1757. À la place d’un bâtiment du XVe siècle. Tandis que son fils Giovanni Giacomo achevait les deux tribunes extérieures en 1774. Conformément à la tradition bolognaise, la structure extérieure semble dépourvue de toute décoration emphatique et solennelle. En fait, la simplicité caractérise le profil incurvé sur lequel le dôme est fixé. Entre une planimétrie elliptique, les espaces intérieurs s’ouvrent à croix grecque. Ils culminent avec le maître-autel qui se tient devant la chapelle de la Vierge.

Les peintures

Parmi les artistes dont les œuvres décorent l’église, il y a une peinture de Guido Reni dans le troisième autel à droite. Ainsi que des œuvres de Donato Creti dans la deuxième chapelle à droite et de Giuseppe Mazza pour la chapelle de Saint Antoine de Padoue. Nous trouvons également une peinture du Guerchin dans la sacristie principale.

Le symbole de Bologne

Le Sanctuaire, situé sur la colline avec une belle vue sur la plaine du Pô et la montagne des Apennins, est la destination de pèlerinages liés à la dévotion de la Madone de Saint Luc. Donc, placé sur le « Colle della Guardia » est l’un des symboles de Bologne.

La visite

Vous pouvez atteindre le sanctuaire de la Madone di Saint Luc en différentes manières. En voiture, vous pouvez prendre la route qui se trouve le long du portique jusqu’à l’église. Ou vous pouvez utiliser le « San Luca Express », une ligne touristique reliant le centre de Bologne et la Basilique de San Luca. Mais, à mon avis, la meilleure façon est d’y aller à pied, en commençant par la porte de Saragozza. Évidemment, avec cette solution, il est fortement recommandé de porter des vêtements confortables! Gardez avec vous une bouteille d’eau et continuez calmement. Sans hâte, la montée dure environ 1 heure et 30 minutes.

Un endroit à visiter!

Daniel Tesfamikael project manager Sightseeing in Italy, day excursion, art cities, outdoor activities, professional driverDe Daniel Tesfamikael

Je m’occupe du contenu et de la gestion du site Sightseeing in Italy (Tourisme en Italie). Avec mon blog, je gère aussi tous les articles du site. Ainsi que les médias sociaux pour donner des conseils et des solutions aux voyageurs qui visitent l’Italie. Un pays plein de charme, capable de satisfaire toutes sortes de besoins

Pin It on Pinterest

Shares
Share This